Sélectionner une page

Vous souhaitez en finir avec vos problèmes d’arthrose ? Vous cherchez un traitement efficace pour soulager les douleurs ? Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’il faut faire pour soigner l’arthrose lombaire naturellement. Il y a énormément d’idées reçues qui circulent sur le sujet. J’ai donc décidé de faire le point. Je vous propose aujourd’hui de découvrir ce guide qui va vous permettre d’y voir un peu plus clair. On y va !

C’est quoi l’arthrose lombaire ?

L’arthrose est un phénomène dégénératif, une sorte de vieillissement quasi obligatoire au niveau de la colonne vertébrale (et des articulations). On parle d’arthrose lombaire lorsque cette dégénérescence atteint les vertèbres situées dans le bas du dos. À cet étage, ce sont souvent les apophyses articulaires postérieures qui sont atteintes.

Cette arthrose lombaire peut se traduire par la formation d’excroissance osseuse, des ostéophytes, sorte d’épines ou de crochets que l’on observe généralement bien sur les radiographies. Mais attention, ces “becs de perroquet” n’entraînent aucune sensation douloureuse.

arthrose lombaire

Quelles sont les causes à l’origine de mes douleurs ?

Le coupable est l’inflammation

Rappel express d’anatomie :

Les extrémités de chaque os du corps humain sont recouvertes d’un tissu protecteur que l’on appelle le cartilage. Ce dernier assure une bonne mobilité et favorise un bon coulissement entre les os (ou les vertèbres) en évitant les frottements. Il est censé se renouveler naturellement, comme l’ensemble de nos cellules, sans que l’on ne fasse quoi que ce soit.

soigner arthrose naturellement cartilage

Problème : chez les personnes atteintes d’arthrose, cette réparation du cartilage ne se fait pas bien, ce qui finit par créer des douleurs. En vérité, c’est l’inflammation chronique, présente dans vos articulations, qui vient empêcher ce processus naturel et abimer le cartilage.

Mais cela ne s’est pas fait un jour. Ce terrain inflammatoire chronique s’est installé progressivement dans votre quotidien sans que vous ne vous en rendiez compte.

La vérité sur les douleurs d’arthrose

En fait, cette usure articulaire n’a rien d’extraordinaire. Elle n’a rien de pathologique et on en trouve chez quasiment toutes les personnes après 30 ans. D’autant que l’arthrose vertébrale ne fait pas forcément souffrir, contrairement à ce que pense la majorité des gens. C’est plutôt l’inflammation présente aux alentours des vertèbres qui déclenchent des symptômes.

Pourtant, la présence de toutes ces choses bizarres sur les examens, la longueur du compte rendu écrit par le radiologue ou la complexité de tous ces termes médicaux laissent souvent croire aux patients que le responsable exclusif de ses maux de dos provient de ces lésions d’arthrose. Mais ce n’est pas vrai.

Comment soulager les douleurs ?

AVANT : la méthode qui échoue

J’ai mal au dos. Je vais voir mon médecin. Il me prescrit des médicaments et des radiographies. Je reste au repos en évitant de trop solliciter mes articulations pour ne pas aggraver ma situation. Si j’ai le temps, je fais ma séance de kiné hebdomadaire en me disant que la douleur finira bien par partir d’elle même.

Pourquoi cela ne marche pas ?

Raison N°1 : le repos n’est pas l’ami du mal de dos. Toutes les études récentes vont à dans ce sens. Le sport et le mouvement sont conseillés à toutes personnes souffrant d’arthrose car ils favorisent une meilleure circulation sanguine dans les tissus, notamment ceux du cartilage.

Raison N°2 : La prise systématique de médicaments (anti-inflammatoires, antalgiques) a des effets négatifs sur votre santé : troubles du transit, nausées, insomnies, allergies… On s’habitue facilement à en prendre dès qu’une douleur survient, alors qu’ils sont nocifs pour le foie et les reins. Ils masquent les symptômes, mais ne règlent pas la véritable cause.

Raison N° 3 : dans ce modèle, la personne souffrante est en mode passif.

MAINTENANT : la méthode qui fonctionne

Voici comment je vois les choses.

Au lieu de faire comme 90% des gens qui continuent d’avoir mal au dos à cause de l’arthrose, je vous suggère d’apprendre les méthodes qui fonctionnent. Celles où vous reprenez les commandes, où vous passez à l’action.

Un rééquilibrage postural et musculaire est nécessaire pour stopper définitivement le problème. En rétablissant un alignement correct des articulations, vous diminuez la pression qu’elles subissent. Ce qui enraye le cercle vicieux de l’inflammation dans lequel votre corps s’est enlisé. Avoir une meilleure posture se travaille au quotidien et ne s’achète malheureusement pas avec un tshirt correcteur…

En toute honnêteté, il m’a fallu du temps pour arriver à vaincre mes douleurs. Surtout parce que j’étais seul à chercher des solutions. Mais je n’ai rien lâché, et ça a finit par payer.

Je vois 3 avantages majeurs à encourager l’auto-traitement :

  • 1er : vous ne laissez plus votre santé entre les mains de quelqu’un d’autre (chirurgien, thérapeutes, ostéo…)
  • 2nd : vous devenez plus indépendants
  • 3ème : vous économisez de l’argent, du temps et de l’énergie

Attention, quand je parle d’auto-traitement je ne veux pas dire qu’il faille ignorer les professionnels de santé. Non, il ont leur rôle à jouer dans le processus de guérison. Mais je voudrais vous faire comprendre qu’une grosse partie du travail de rétablissement doit venir de vous-même. C’est vraiment ça qui vous donnera des résultats satisfaisants.

Quel est le meilleur traitement pour vaincre l’arthrose lombaire?

Maintenant que vous avez compris que la clé d’une bonne santé du dos était entre vos mains, il va falloir appliquer quelques petits changements dans votre mode de vie.

Comme expliqué plus haut, pour vraiment soigner votre arthrose lombaire il va falloir s’attaquer à la source du problème. C’est à dire lutter contre l’inflammation chronique qui est présente dans le corps.

1. Perdre du poids

La perte de poids est un élément essentiel à prendre en compte pour soulager les douleurs articulaires. Si vous êtes en surpoids, les contraintes sur l’ensemble de vos articulations sont beaucoup plus importantes. Cela aura un retentissement inévitable sur votre dos, mais aussi vos hanches, vos genoux et vos chevilles.

Les personnes obèses ou avec un certain embonpoint ont malheureusement beaucoup plus de mal à s’accroupir, à se baisser ou à marcher sans douleur. Leur mobilité est réduite. Cette condition les rend donc plus vulnérables et susceptibles d’être affecté par des problèmes d’arthrose.

Pour perdre du poids sans effort et parvenir à cet objectif rapidement, une modification du régime alimentaire est souvent nécessaire. Mais il faut impérativement le faire de manière saine et naturelle. Le but n’est pas de faire un régime privatif extrême qui va torturer la personne et lui faire plus de mal que de bien.

Le but est de changer sa composition corporelle dans le temps, en faisant quelques ajustements alimentaires. Un rééquilibrage en quelque sorte. Sachez que le corps déteste les changements brusques. Si vous changez complètement votre façon de vous alimenter du jour au lendemain, vous risquez de reprendre du poids derrière ou de ne pas tenir sur la durée. Mieux vaut être progressif et s’assurer des résultats sûrs et respectueux de votre organisme.

2. Opter pour une alimentation anti-inflammatoire

Maintenant qu’on a parlé de perte de poids, on va faire le lien rapidement avec l’alimentation. Et oui ! Les deux sont intimement liées ! Parce que l’objectif principal, derrière cette perte de poids, c’est de réussir à diminuer fortement l’inflammation.

En cas d’arthrose lombaire, une nutrition riche en anti-oxydants et faible en produits industriels peut vous aider à éloigner les douleurs inflammatoires.

Pour cela, je vous conseille de consommer plus de :

  • fruits et légumes
  • oléagineux
  • légumineuses
  • aliments riches en oméga 3 : sardines, maquereaux, huile de lin…

Et également de consommer moins de :

  • viandes rouges
  • produits transformés, plats préparés (trop d’additifs, de sucre, de mauvaises graisses)
  • huile de tournesol, huile de maïs, huile de friture
  • alcool
  • produits laitiers

3. Bouger au maximum tous les jours

C’est vraiment un point qui est souvent négligé et difficile à comprendre par bon nombre de personnes. L’arthrose peut créer des douleurs (surtout s’il y a de l’inflammation). Mais ne vous dites pas que ces douleurs sont présentes parce que vous sollicitez trop vos articulations. C’est FAUX !

Il faut bouger ! Et vous allez voir que ça soulage ! Commencez par des activités qui ne sont pas douloureuses, et essayez de faire au moins 30 minutes de marche par jour. Vous pouvez faire n’importe quel sport à partir du moment où cela n’augmente pas vos douleurs.

À coté de ça, je vous conseille fortement de rajouter des exercices de renforcement musculaire spécifiques. Plus vous allez travaillez votre musculature autour du tronc, moins vous aurez de douleurs. C’est aussi simple que cela.

Pour en savoir plus et découvrir comment bien renforcer votre dos, je vous invite à lire cet article complet.

On a tendance à croire que c’est trop compliqué de vaincre les douleurs de dos, alors qu’au final ça ne l’est pas forcément. Si dès aujourd’hui, vous commencez à mettre en application les conseils (simples mais pas simplistes) prodigués dans cet article, vous allez rapidement voir du changement.

4. Optimiser son sommeil

Retrouver un sommeil profond et réparateur est un élément propice à une diminution de l’inflammation. Le sommeil est un des piliers de la santé avec l’alimentation et l’exercice physique. Et pourtant il est totalement négligé.

Vous devez chercher à améliorer sa qualité et pas seulement sa quantité. Dans une société où règnent smartphones, ordinateurs et tablettes, il faut apprendre à s’organiser pour ne pas laisser ces joujoux technologiques perturber vos cycles naturels.

Par exemple, saviez-vous que ces écrans émettent un spectre de lumière bleue qui peut nuire gravement à votre sommeil ? S’exposer le soir à cette lumière artificielle stimule la production d’hormones normalement produites durant la journée. Résultat : votre organisme est désorienté au moment où il se prépare naturellement à s’endormir.

Voici quelques conseils basiques à appliquer pour mieux dormir :

  • Ne pas se coucher après 23h
  • Manger léger le soir
  • Stopper les écrans 2h avant de dormir (TV, téléphone, ordinateur)
  • Arrêter le café après 16h
  • Mettre son téléphone en mode avion (et le sortir de sa chambre)

Si vous souffrez de douleurs chroniques ou et que vos nuits sont agitées, peut être faudrait-il envisager l’achat d’un matelas plus adapté à votre morphologie ? N’oubliez pas que l’on passe environ un tiers de notre vie à dormir sur un matelas, alors mieux vaut faire en sorte qu’il contribue à votre santé plutôt que de la détériorer.

Rappelez-vous que votre corps, et plus particulièrement votre colonne, se régénère durant la nuit. Il est donc plus important que jamais de prêter attention à la gestion de votre sommeil si vous souhaitez en finir avec vos problèmes d’arthrose lombaire.

5. Combattre le stress

C’est un élément de plus capable de venir majorer l’inflammation. Dans le monde où nous vivons, il est important d’apprendre à lutter contre le stress en pratiquant des exercices simples comme la respiration ventrale ou la méditation.

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous suggère la lecture de cet article complet.

6. Utiliser les huiles essentielles

Il est possible d’utiliser des plantes et des huiles essentielles pour se soulager. Mais ces remèdes naturels sont à utiliser en “extra”. Ils sont un complément à envisager une fois que les points précédents sont bien appliqués. Vous pouvez vous en servir en application locale sur la zone douloureuse, en les couplant à une huile végétale (coco, amande douce par exemple).

Je vous recommande les huiles essentielles :

Que faut-il retenir de tout ça ? Que l’arthrose est avant tout une maladie liée au mode de vie, parce qu’elle est dépendante de l’inflammation. Finalement, ces changements d’habitude n’ont rien d’extravagant ni de révolutionnaire. Il s’agit simplement de remettre en valeur le rôle important de l’alimentation, du sommeil et de l’activité physique. En prêtant une plus grande attention aux conséquences qu’ils peuvent avoir sur notre organisme, vous luttez efficacement contre l’arthrose. Vous pouvez tirer énormément de bienfaits à mettre ces modifications en pratique, alors pourquoi s’en priver.

C’est terminé pour aujourd’hui, si vous avez aimé n’hésitez pas à commenter et à partager l’article, ça me fera très plaisir 😉

Prenez soin de vous et de votre dos !

Simon

Références :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32342462

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29019640

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30252425

Pin It on Pinterest

Share This